Accueil > actu > Actualités de la Région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes > Archives > Adoption d'une stratégie européenne pour le vieillissement actif

Dernière mise à jour :  16/12/2011 à 09:15

Adoption d'une stratégie européenne pour le vieillissement actif [archive]

Favoriser le vieillissement en bonne santé semble être un des objectifs principaux de l'actuelle Commission européenne. Le vieillissement actif apparait en effet dans ses propositions 2014-2020 pour la recherche et l'innovation, et pour la santé, l'année européenne 2012 lui est consacrée et il constitue le sujet du premier partenariat européen d'innovation (voir Info Europe n°117).

Soutenu par les institutions européennes, le partenariat est piloté par un consortium, amené à s'élargir, incluant des acteurs publics et privés (Etats, régions, entreprises, associations de personnes âgées, eurodéputés…). En conclusion des activités des groupes de travail qui se réunissent depuis le printemps dernier, le comité de pilotage a adopté, le 7 novembre 2011, le plan stratégique de mise en œuvre du partenariat pour les prochaines années. Il rappelle l'objectif principal du partenariat: augmenter l'espérance de vie en bonne santé de deux ans d'ici à 2020. En plus de l'amélioration de la santé et de la qualité de vie des européens, cet objectif permettrait une efficacité accrue des systèmes sociaux et de santé, et une meilleure compétitivité de l'industrie européenne.

Le Plan stratégique propose cinq actions, qui pourraient être lancées dès 2012 et donner des premiers résultats à partir de 2013. Ces actions concernent la prévention (suivi des traitements par les patients, prévention des chutes chez les personnes âgées, et prévention contre le déclin fonctionnel), les soins (modèle de soins intégrés pour les maladies chroniques), et l'autonomie des personnes âgées (développement de solutions utilisant les TIC).

Ce Plan stratégique ne sera mis en œuvre qu'après discussion entre Etat membre et la publication d'une communication de la Commission européenne (attendue début 2012). Les services de la Commission procéderont ensuite à un appel à manifestation d'intérêt pour constituer des groupes de partenaires souhaitant participer à la mise en œuvre de ces actions.

En savoir plus

Vers le haut