Accueil > actu > Actualités de la Région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes > Alain Rousset, Président de la Région Nouvelle-Aquitaine, présente ses vœux à Bruxelles

Dernière mise à jour :  26/01/2017 à 14:15

Alain Rousset, Président de la Région Nouvelle-Aquitaine, présente ses vœux à Bruxelles

Le 17 janvier, le Président de la Nouvelle-Aquitaine, Alain Rousset, a présenté ses vœux à l’occasion d’un événement organisé dans les locaux de la Représentation de la Région à Bruxelles. A cette occasion étaient réunis des représentants de la Commission européenne, des régions européennes partenaires de la Nouvelle-Aquitaine (Emilie-Romagne, Hesse, Wielkopolska, Aragon), du Comité des Régions, d’entreprises, de réseaux européens et des bureaux régionaux français.
 
Lors de son discours, Alain Rousset a souligné la relation forte qu’entretiennent les régions et l’Europe, fondée sur un besoin réciproque. " Sans l’Europe, il n’y aurait pas eu la magie de Lascaux" a indiqué A. Rousset, avec l’ouverture du Centre international de l’Art pariétale mi-décembre 2016 qui utilise les techniques de la réalité augmentée et du numérique.

Dressant un panorama de l’actualité et des forces de la nouvelle Région, Alain Rousset a notamment rappelé le rôle clé de secteurs économiques tels que l’aéronautique et la filière du cuir et du luxe. Sur l’innovation, le président a insisté sur l’aide précieuse que représente la volonté politique de Bruxelles. Les fonds européens aideront aussi à faire évoluer le modèle agricole actuel, en prise avec plusieurs défis de taille et d’importantes difficultés, en particulier le mal-être des agriculteurs et plus localement, la grippe aviaire.

En matière d’infrastructures, Alain Rousset a rappelé sa bataille de longue haleine en faveur de la réouverture de la ligne ferroviaire transfrontalière entre Pau et Canfranc, en Aragon, qui se traduira cette année par la présentation d’un dossier commun à l’appel à projets du Mécanisme pour l’interconnexion en Europe.

Sur la croissance bleue, le président de la Nouvelle-Aquitaine souhaite que l’Union européenne joue le rôle d’observatoire des bons projets et accélère le partage des bonnes pratiques.

En conclusion, Alain Rousset a insisté sur le saut qualitatif que les Régions françaises avaient fait grâce à la gestion des fonds de la politique de cohésion (Fonds européens structurels et d’investissement, FESI) et sur la nécessité de renforcer la communication sur l’UE en région.