Accueil > actu > Actualités de la Région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes > Biodiversité: un nouveau plan d’action européen mais peu de nouvelles idées

Dernière mise à jour :  01/06/2017 à 09:29

Biodiversité: un nouveau plan d’action européen mais peu de nouvelles idées

© CRA

Complétant la stratégie européenne pour la biodiversité d’ici 2020 publiée en 2011, la Commission européenne a adopté le 27 avril un nouveau plan d'action visant à améliorer la protection de la nature et de la biodiversité. Il se base sur quinze actions à mener d'ici 2019 afin d'améliorer la mise en œuvre des directives "Oiseaux" et "Habitats" à l'origine de la mise en place du réseau Natura 2000. Les associations environnementales européennes se sont dans l’ensemble félicitées de l’existence de ce plan d’action, en regrettant qu’il se contente de mesures de court terme.  

La Commission cible quatre domaines prioritaires:

Améliorer les connaissances et évaluer les objectifs socio-économiques

La Commission met en avant la nécessité de mieux développer l’économie dans les sites Natura 2000, c’est-à-dire l’élargissement et la clarification de la notion de "mesures compensatoires", qui autorisent par exemple le passage d’une autoroute dans une zone Natura 2000 du moment qu’une compensation territoriale est trouvée. La Commission annonce des lignes directrices sur les procédures d'octroi de permis dans les sites protégés et des lignes directrices spécifiques à certains secteurs dans des domaines importants tels que les parcs éoliens, l'énergie hydroélectrique et l'aquaculture.

Mieux faire respecter la législation et améliorer la décision publique

La Commission annonce son appui aux mesures conservatoires dans les Etats membres, et la publication de nouvelles lignes directrices sur l’intégration des services écosystémiques dans la prise de décision. La Commission souhaite garantir un accès public en ligne aux données nécessaires à la mise en œuvre des directives, notamment grâce aux données satellitaires issues du programme Copernicus.

Renforcer les investissements dans le réseau Natura 2000, notamment par l’intervention du secteur privé

Rien de nouveau dans ce domaine, puisque la Commission confirme chercher à attirer les investissements du secteur privé, en s’appuyant sur le mécanisme de financement du capital naturel qu’elle a mis en place dans le cadre de LIFE.  La Commission souhaite également proposer 10% de plus du programme LIFE consacré aux projets en faveur de la conservation de la nature et de la biodiversité, s’appuyer davantage sur les fonds issus de la politique agricole commune et sur son programme de recherche Horizon 2020.

Améliorer l’interaction avec le grand public

La Commission propose quelques mesures originales:

  • la mise en place d’une plateforme commune avec le Comité des régions, pour développer les échanges de connaissances avec les autorités locales et régionales;
  • mettre en avant la participation des jeunes, en affectant une partie des fonds du corps européen de solidarité en faveur du déploiement de volontaires ou de jeunes professionnels dans la conservation des sites Natura 2000 transfrontaliers notamment;
  • renforcer les liens entre le patrimoine naturel et culturel, dans le contexte de l'année européenne du patrimoine culturel de 2018;
  • faire du 21 mai la journée européenne du réseau Natura 2000.

En savoir plus