Accueil > actu > Actualités de la Région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes > Archives > Commission et Parlement échangent sur les résultats d’Horizon 2020

Dernière mise à jour :  29/09/2015 à 17:25

Commission et Parlement échangent sur les résultats d’Horizon 2020 [archive]

Le 21 septembre, le Directeur général de la DG Recherche et Innovation de la Commission européenne, Robert-Jan Smits, s’est rendu en commission ITRE (industrie, recherche et énergie) du Parlement européen pour débattre avec les eurodéputés de la mise en œuvre d’Horizon 2020. Il a exprimé plusieurs motifs de satisfaction, parmi lesquels la popularité du programme (65 000 propositions reçues, avec une très bonne qualité moyenne des propositions), et sa capacité à attirer de nouveaux participants: 40% des organisations financées pour l’instant participent pour la première fois à un programme européen de R&I, dont 80% de PME. De plus, 23% du budget alloué pour l’instant est allé à des PME (l’objectif était de 20% des piliers 2 et 3 du programme).

R-J. Smits a également exprimé quelques motifs d’inquiétude, dont le principal est également lié à la popularité du programme: le taux de succès reste peu élevé (entre 12 et 14% en moyenne, contre 20% sur le 7ème PCRD, le programme précédent), compte tenu du grand nombre de candidatures par rapport au budget disponible. La répartition du financement entre "nouveaux" et "anciens" Etats membres est aussi peu satisfaisante, comme souligné par l’Eurodéputée polonaise et ancienne Ministre de la Recherche Barbara Kudrycka (PPE).

Le débat a également porté sur le caractère très ouvert de la formulation des appels à projets d’Horizon 2020, qui, comme indiqué par Philippe De Backer (ALDE, Belgique), attire un trop grand nombre de candidatures, mais était une demande forte de la communauté de la science et de l’innovation d’après R-J. Smits. Les députés ont également souhaité avoir l’avis de la Commission européenne sur l’externalisation de toutes les tâches de gestion des projets aux agences exécutives: selon le directeur général de la DG R&I, ce système flexible permet d’importantes économies, et a fait baisser les dépenses de gestion du programme à seulement 3% du budget total.

Concernant le futur Conseil européen de l’innovation proposé par le Commissaire Carlos Moedas (voir IE n°159), la réflexion est en cours et des documents seront publiés début 2016. La Commission est enfin attentive à la coopération internationale en matière de recherche et d’innovation, et souhaite faire d’Horizon 2020 le programme le plus ouvert du monde. Elle souhaite davantage communiquer auprès des chercheurs des pays tiers tels que la Chine, les Etats-Unis, le Brésil, etc, pour les attirer vers le programme européen.

Les eurodéputés ont également interpellé le directeur général sur le sujet de la simplification du programme, encore insuffisante de l’avis général. A ce sujet, la Commission a lancé le 25 septembre une consultation pour recueillir les avis des personnes intéressées et améliorer les procédures à l’avenir. Cette consultation est ouverte à tous, mais les organismes participant à des projets Horizon 2020 recevront une invitation personnelle à y répondre. La consultation est ouverte jusqu’au 23 octobre.

En savoir plus