Accueil > actu > Actualités de la Région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes > Archives > Croissance bleue: les perspectives de croissance durable pour le secteur maritime européen

Dernière mise à jour :  03/10/2012 à 10:38

Croissance bleue: les perspectives de croissance durable pour le secteur maritime européen [archive]

Dans une communication sur la "croissance bleue", adoptée le 13 septembre dernier, la Commission européenne souligne le potentiel de croissance des secteurs marin et maritime en Europe. Ces secteurs représentent ainsi 5,4 millions d’emplois et une valeur ajoutée brute de 500 milliards € environ. Des chiffres qui, d’ici 2020, devraient augmenter pour atteindre 7 millions et près de 600 milliards € respectivement.

Pour favoriser le développement de ces potentiels, la Commission européenne propose une stratégie de long terme basée sur cinq domaines spécifiques clés:

  • tourisme maritime, tourisme côtier et tourisme de croisière;
  • énergie bleue;
  • ressources minérales marines;
  • aquaculture;
  • biotechnologie bleue.

Des initiatives sectorielles devraient en outre être lancées dans les années à venir, en concertation avec les États membres et les parties prenantes concernées. Elles concerneront le tourisme côtier et maritime, l’énergie marine, la biotechnologie bleue et l’exploitation minière marine, ainsi que des orientations stratégiques sur l’aquaculture.

Cette communication se base sur l’étude concernant la croissance bleue dans laquelle la Commission dresse un tableau complet de la dimension économique des secteurs marin et maritime en Europe, y compris en termes d'emploi: selon l'étude, le tourisme côtier et maritime est le plus gros secteur maritime, au niveau de la valeur ajoutée brute et de l'emploi.

En savoir plus

  • La Commission européenne a en outre lancé une consultation sur la cartographie des fonds marins afin de créer une carte numérique d’ici à 2020 couvrant la topographie, la géologie, les habitats et les écosystèmes. Les parties prenantes intéressées peuvent y répondre avant le 15 décembre