Accueil > actu > Actualités de la Région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes > Archives > Débat avec la Commissaire Corina Cretu au Parlement européen

Dernière mise à jour :  02/07/2015 à 10:53

Débat avec la Commissaire Corina Cretu au Parlement européen [archive]

Le 17 juin, la Commissaire européenne en charge de la Politique de cohésion, Corina Cretu, a échangé avec les eurodéputés de la commission du Développement régional (REGI) pour aborder avec eux ses grandes pistes de travail pour cette année.

Dans son intervention liminaire, la Commissaire Cretu a ainsi insisté sur les trois domaines suivants:

  • La croissance et l’emploi: elle a rappelé le rôle de la politique de cohésion en tant que source considérable d’investissements publics en faveur de l’économie réelle. La Commission souhaite que l’usage des instruments financiers soit doublé dans le cadre de cette politique, en raison de leur effet levier;
  • Les capacités institutionnelles: d’elles dépend la performance des programmes opérationnels. Corina Cretu a évoqué deux nouveaux instruments que sont l’initiative "REGIO PEER 2 PEER" (voir IE n°155) et les Pactes d’intégrité, lancés en collaboration avec l’organisation Transparency International. En outre, elle a annoncé qu’une consultation publique serait ouverte à l’automne sur la coopération transfrontalière, qui débouchera sur un inventaire des obstacles qui se posent à une intégration plus étroite;
  • La simplification: un groupe de haut niveau sur le sujet – pour  lequel un appel à participation sera ouvert – sera présidé par l’ancien Commissaire européen Siim Kallas et de premières recommandations, utiles pour la période actuelle, seront publiées en 2016.

Répondant aux questions des élus, la Commissaire a indiqué qu’en matière de mise en œuvre du principe de partenariat, les interprétations étaient différentes selon les autorités de gestion mais que ce principe était nécessaire pour assurer une bonne mise en œuvre de la politique. Par ailleurs, sur le Plan Juncker, Corina Cretu a précisé qu’elle travaillait avec le Vice-président Jyrki Katainen sur la combinaison entre les fonds du Plan et les Fonds structurels et d’investissement. Selon elle, il faudra évaluer la situation projet par projet.

Sur un autre sujet, C. Cretu  a appelé à mieux communiquer sur les projets cofinancés par l’UE, de façon à ce que la solidarité européenne se voit sur le terrain. Enfin, concernant les arriérés de paiement de la politique de cohésion, la Commissaire a indiqué qu’ils étaient de 25 milliards € fin 2014 et que l’objectif était de les réduire à 2 milliards € en 2016. Pour 2015, elle a reconnu que la Commission aurait encore besoin d’un soutien du Parlement européen dans ce domaine.