Accueil > actu > Actualités de la Région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes > Archives > Des programmes de promotion plus cohérents et efficaces

Dernière mise à jour :  03/04/2012 à 17:03

Des programmes de promotion plus cohérents et efficaces [archive]

La Commission européenne a adopté le 30 mars dernier la communication: "La promotion et l'information en faveur des produits agricoles: une stratégie à forte valeur ajoutée pour promouvoir les saveurs de l'Europe". Cette communication est le fruit de la réflexion lancée en juillet 2011 par l'adoption d'un Livre Vert (voir IE n°119). Une proposition législative sera soumise fin 2012. A noter que les actions au profit des marchés locaux et des circuits d’approvisionnement courts seront couvertes par les programmes de développement rural et exclues du futur régime de promotion. Enfin, un "soutien renforcé" pour la promotion des systèmes européens de qualité (AOP, IGP et STG) est également envisagé.

Pour rappel, les règles de l'UE en vigueur en matière d'information et de promotion dans le domaine agroalimentaire ont été établies dans les années 1980. Le budget de l'UE dépensé pour la promotion s'élevait à 47 millions € en 2011 et 55 millions € sont prévus pour 2012. Les objectifs-clés de la future politique de promotion s'articulent autour de quatre thèmes:

  • une véritable valeur ajoutée européenne ;
  • des programmes plus attractifs et ayant davantage d'impact;
  • une gestion plus simple et plus efficace ;
  • des synergies nouvelles entre les différents instruments de promotion.

L'AREPO, Association des Régions européennes et des produits d'origines, dont l'Aquitaine est membre, s'est félicité du débat ouvert par la Commission européenne sur la promotion des produits agricoles et la réforme de la politique de promotion. L’AREPO sera extrêmement attentive au développement à venir car la promotion des produits de qualité a été exclue des propositions pour la PAC 2013-2020, avec notamment la disparition de l’ex-mesure 133 du FEADER. La PAC ne prévoit plus cet instrument spécifique et la Communication du 30 mars, regrette l'AREPO, ne précise pas les modalités de son remplacement, ni ne reflète une véritable nouvelle ambition en faveur des produits de qualité et d’origine.

En savoir plus