Accueil > actu > Actualités de la Région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes > Archives > Deux jours de débats à Anvers sur les projets prioritaires de l'UE

Dernière mise à jour :  19/12/2011 à 15:34

Deux jours de débats à Anvers sur les projets prioritaires de l'UE [archive]

Les 29 et 30 novembre derniers, le Commissaire européen en charge des transports, Siim Kallas, réunissait à Anvers les parties prenantes concernées par sa proposition de réforme des réseaux transeuropéens de transport (RTE-T) présentée en octobre dernier (voir IE n° 121). Quelques 700 participants – représentants des Etats, des régions et acteurs socioéconomiques du monde des transports – ont participé aux débats. L'objectif de la Commission était de convaincre de la pertinence de son approche des RTE-T par corridors prioritaires, 10 au total, afin de cibler les interventions des RTE T sur des projets à véritable valeur ajoutée européenne.

C'est dans cette optique que les coordonnateurs européens des corridors prioritaires ont modéré les différentes tables rondes, afin de prendre en compte les perceptions des acteurs de terrain et les décideurs sur les priorités RTE-T. L'accent a également été mis sur la volonté de favoriser les partenariats publics privés (PPP). Le coordinateur du projet prioritaire Ligne ferroviaire à grande vitesse du Sud-Ouest européen (PP3), Carlo Secchi, animait une table ronde sur les financements et le PPP mis en place sur Tours-Bordeaux, qui a été présenté par Romain Verzier, Directeur des financements structurés du groupe Vinci.

Les voix des régions a été portée par Enrico Rossi, Président de la Région Toscane et Vice-président de la CRPM. Il a notamment insisté sur l'importance d'associer les régions à la gouvernance des projets RTE-T et a regretté la faiblesse de la dimension maritime dans les propositions de la Commission européenne.