Dernière mise à jour :  31/03/2014 à 14:31

Difficultés sur le budget européen [archive]

Malgré sa réunion inaugurale du 25 février dernier à Strasbourg (voir IE n°144), le groupe de haut niveau sur les ressources propres, présidé par Mario Monti, a bien du mal à démarrer. Le lancement de ses travaux est bloqué par le Conseil, qui souhaite nommer quatre représentants pour en faire partie, au lieu des trois convenus depuis le départ (voir IE n°141).

Ces difficultés de formation ne trouvent pas de réponse alors même que la nécessité de doter l’UE de ressources propres se fait lourdement sentir: pour la énième année consécutive, l’exécution du budget est en souffrance. Ces difficultés, annoncées par le Commissaire européen au budget Janusz Lewandowski le 4 mars en commission des Budgets du Parlement européen, s’expliquent par le manque de liquidités disponibles et l’écart trop important entre les crédits d’engagement et les crédits de paiement. Concrètement, cela se traduit surtout par des retards de paiement pour les fonds structurels et pour l’aide humanitaire.

Pour y remédier, le Commissaire Lewandowski voudrait recourir à la flexibilité du nouveau cadre financier 2014-2020 plutôt qu’aux budgets rectificatifs. Mais certains eurodéputés estiment que cela ne suffira pas.

En savoir plus