Accueil > actu > Actualités de la Région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes > Archives > Elections européennes: les étapes à venir après les résultats

Dernière mise à jour :  02/06/2014 à 12:13

Elections européennes: les étapes à venir après les résultats [archive]

Du 22 au 25 mai derniers se sont tenues les élections européennes dans les 28 Etats membres de l’Union européenne (UE). Seuls 43,09% des électeurs se sont déplacés aux urnes pour élire les 751 députés qui siègeront au Parlement européen jusqu’en 2019. Sur 751, 214 sont apparentés au Parti populaire européen (auquel est affilié l’UMP) ; 191 à l'Alliance Progressiste des Socialistes et Démocrates au Parlement européen (Parti socialiste) ; 64 à l’Alliance des démocrates et libéraux pour l'Europe (à laquelle appartient le MODEM) ; 52 aux Verts/Alliance libre européenne (EELV en France) ; 46 aux Conservateurs et Réformistes européens (pas de parti français membre) ; 45 à la Gauche unitaire européenne/Gauche verte nordique (Front de gauche) ; 41 aux non-inscrits, membres apparentés à aucun groupe politique (dont le Front national) ; 38 au Groupe Europe libertés démocratie (Mouvement pour la France) ; et enfin 60 nouveaux élus sans appartenance à un groupe politique du Parlement sortant.

Cette répartition des élus est amenée à évoluer lors de la recomposition des groupes politiques. Pour rappel, tout groupe politique doit être constitué de 25 députés issus d’au moins sept États membres.

Au niveau de la circonscription Sud Ouest, qui rassemble les régions Aquitaine, Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon, les dix nouveaux eurodéputés sont:

  • Louis Aliot, Front national
  • Michèle Alliot-Marie, UMP
  • Éric Andrieu, Parti socialiste, eurodéputé sortant
  • José Bové, Europe Ecologie Les Verts, eurodéputé sortant
  • Edouard Ferrand, Front national
  • Jean-Luc Mélenchon, Front de Gauche, eurodéputé sortant
  • Joelle Mélin, Front national
  • Franck Proust, UMP, eurodéputé sortant
  • Robert Rochefort, Union du Centre, eurodéputé sortant    
  • Virginie Rozière, Parti socialiste

Le calendrier des semaines à venir va être chargé pour les nouveaux élus, qui se réuniront régulièrement en groupes politiques à partir de début juin et jusqu’à la session plénière constitutive du 1er juillet à Strasbourg. De nombreuses décisions devront être prises pour nommer les présidents de groupes politiques, les coordinateurs de délégations nationales dans chaque groupe, répartir les députés dans les différentes commissions parlementaires, etc. A l’occasion de la première séance plénière, les eurodéputés éliront le Président du Parlement européen parmi eux.

Les réunions inaugurales de la plupart des commissions parlementaires sont annoncées pour le 7 juillet. Des votes pour désigner les présidents de commissions seront organisés.

Parallèlement à ces procédures d’organisation interne, le Parlement européen sera largement impliqué, aux côtés du Conseil européen (chefs d’Etat et de gouvernement des 28), dans la désignation du Président de la Commission européenne. Le vote devrait avoir lieu lors de la deuxième session plénière de juillet, sur une proposition du Conseil européen fin juin. Ce choix effectué, les eurodéputés auditionneront à l’automne chaque membre de l’équipe que choisira le Président de la Commission afin d’entériner ou d’invalider la nomination des 27 futurs commissaires européens. La date limite d'entrée en fonctions de la nouvelle Commission est fixée au 1er novembre 2014.

En savoir plus