Dernière mise à jour :  27/02/2017 à 15:52

Erasmus: 30 ans et un bel avenir

Le 26 janvier, la Commission européenne a lancé une campagne célébrant le 30ème anniversaire du programme Erasmus+, né en 1987. Des événements sont prévus au niveau européen et dans les Etats membres pour fêter ce programme devenu un emblème de l’Union européenne.

A cette occasion, la Commission a dévoilé son rapport sur la mise en œuvre d’Erasmus en 2015, qui fait état de chiffres records: sur la seule année 2015, 678 000 Européens ont pu étudier, se former, travailler et faire du bénévolat à l’étranger grâce aux 2,1 milliards € investis. Au total, 19 600 projets ont été soutenus, faisant intervenir 69 000 organisations. La France, l’Allemagne et l’Espagne sont les trois principaux pays d’origine des participants au programme; l’Espagne, l’Allemagne et le Royaume-Uni sont les premiers pays d’accueil.

2017 est aussi l’année de l’évaluation à mi-parcours d’Erasmus+. Le Parlement européen a apporté sa pierre à l’édifice en adoptant le 2 février en session plénière une résolution non législative, portée par l’Eurodéputé slovène Milan Zver (PPE), où il se livre à un bilan du programme et développe des recommandations pour la suite de sa mise en œuvre. L’un des principaux messages de cette résolution est la volonté des députés d’ouvrir encore plus le programme aux jeunes en formation professionnelle par alternance et à ceux en décrochage scolaire. La résolution préconise également une simplification des procédures, notamment pour les petites organisations, et une amélioration du système de garanties de prêts pour les étudiants en Master qui ne concerne aujourd’hui que 130 bénéficiaires. Enfin, les députés souhaitent que le budget d’Erasmus+ pour la prochaine période de programmation soit augmenté pour que le financement annuel soit au moins égal à celui de 2020, dernière année de la programmation actuelle.

La volonté d’ouvrir encore plus le programme aux jeunes en formation professionnelle se reflète dans la poursuite du projet pilote pour la mobilité des apprentis, porté par l’Eurodéputé Jean Arthuis (ALDE, Ouest). Fin janvier, la Commission européenne a lancé la deuxième vague de cet appel à projets, qui se clôturera le 29 mars 2017. 2,8 millions € sont disponibles cette année pour des projets permettant une mobilité de 6 à 12 mois pour les apprentis. La Commission entend pérenniser cette initiative en lui consacrant un budget spécifique au sein d’Erasmus+ à partir de 2018. L’appel à projets 2017 a été présenté le 22 février à Bruxelles lors d’une session d’information organisée par la DG Emploi de la Commission européenne.

En savoir plus