Accueil > actu > Actualités de la Région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes > Archives > Etat des stocks halieutiques et possibilités de pêche pour 2016: la Commission consulte

Dernière mise à jour :  02/07/2015 à 10:29

Etat des stocks halieutiques et possibilités de pêche pour 2016: la Commission consulte [archive]

La Commission européenne a publié, le 2 juin dernier, son document de consultation annuel exposant son point de vue et ses intentions concernant la fixation des quotas annuels de pêche (niveaux des totaux admissibles des captures, TAC; quotas; et effort de pêche) pour 2016. Les Etats membres et les parties prenantes du secteur de la pêche et des organisations non gouvernementales au sein des conseils consultatifs régionaux, ainsi que les citoyens et organisations intéressés, sont invités à réagir, d’ici le 1er octobre 2015, en participant à la consultation publique ouverte à cette occasion. La Commission européenne proposera ensuite, à l’automne, des possibilités de pêche pour 2016.

La communication présente notamment l’état des stocks halieutiques, distinguant deux situations: une pêche dans le nord et l’ouest de l’Union européenne (Atlantique du Nord-Est, mer du Nord et mer Baltique) qui continue de progresser sur la voie de la durabilité, et qui contraste avec une situation plus inquiétante pour la Méditerranée et la mer Noire, où une majorité des stocks évalués sont surexploités. La Commission européenne rappelle également le travail entrepris pour mettre en place des plans pluriannuels de gestion relevant de la nouvelle PCP  (le plan de gestion pour la mer Baltique est actuellement en -difficiles- négociations, d’autres plans devraient être proposés dans les mois à venir). Elle précise aussi que l’ensemble des propositions qu’elle est amenée à formuler se fonde sur les meilleurs avis biologiques disponibles formulés par le Conseil international pour l'exploration de la mer (CIEM), par le comité scientifique, technique et économique de la pêche (CSTEP) et "d'autres organes indépendants".

Enfin, la Commission annonce son intention de présenter des propositions de quotas de pêche dans l'Atlantique du Nord-Est, la mer du Nord et la mer Baltique conformes à l’objectif de RMD (rendement maximal durable, c'est-à-dire le volume optimal de capture qui peut être prélevé chaque année sur un stock de poisson donné sans menacer sa capacité de reproduction future). Les propositions de la Commission tiendront en outre compte des ajustements à la hausse pour les possibilités de pêche résultant de l’introduction de l’obligation de débarquer toutes les captures dans les pêcheries démersales de l’Atlantique et de la mer du Nord à compter de 2016.

En savoir plus