Accueil > actu > Actualités de la Région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes > Archives > Evénement commun de l’Aquitaine, ses Régions partenaires et des banques nationales de développement sur les PME en Europe

Dernière mise à jour :  02/11/2015 à 12:32

Evénement commun de l’Aquitaine, ses Régions partenaires et des banques nationales de développement sur les PME en Europe [archive]

Le 12 octobre, la représentation commune des Régions Aquitaine, Hesse et Emilie-Romagne accueillait un événement co-organisé par les banques nationales de développement de France (Bpifrance), d’Espagne (ICO), d’Italie (CDP) et d’Allemagne (KfW), portant sur la situation des PME dans ces quatre pays. Une étude conjointe a en effet été menée par ces banques sur l’investissement et l’innovation dans les PME en France, Allemagne, Italie et Espagne: l’objet de cet événement était d’en restituer les résultats, et d’en tirer des enseignements pour les évolutions de la politique européenne en faveur des PME.

Philippe Mutricy, Directeur de l'Evaluation, des Etudes et de la Prospective à Bpifrance, a tout d’abord présenté les principaux résultats de l’étude. Bien que des différences soient notables entre les quatre pays, ainsi qu’au sein de chaque pays entre catégories de PME, le constat général est que le tissu entrepreneurial a partout souffert de la crise, et ne s’en est pas encore relevé: notamment, le problème de l’accès au financement, et l’incertitude sur la demande, pèsent sur les niveaux d’investissement et d’innovation. Dans ce contexte, Philippe Mutricy a insisté sur le besoin fort d’accompagnement des PME pour leur croissance et vers l’innovation, soulignant le rôle clé que jouent les Régions pour améliorer l’environnement des PME.

Une table ronde réunissant des interlocuteurs européens visait ensuite à débattre des meilleures orientations politiques au niveau européen pour encourager les PME à innover et investir. Pierre Delsaux, Directeur général adjoint de la DG GROW (marché intérieur, industrie, entrepreneuriat, PME), a évoqué la future stratégie pour le marché unique, qui permettra d’intégrer un peu plus le marché européen au profit des entreprises, et le rôle du Plan Juncker qui devrait toucher 200 000 PME. Les contributions des quatre banques de développement au Fonds européen pour les investissements stratégiques devraient d’ailleurs s’élever à 34 milliards €. La Députée européenne Elisa Ferreira (S&D, Portugal) a insisté sur l’importance de mener des politiques macroéconomiques pour relancer la demande et permettre aux entreprises d’augmenter leurs marges afin de pouvoir investir et innover. Pour Gerhard Huemer, Directeur des politiques économiques à l’Union européenne de l’artisanat et des PME (UEAPME), il faut s’attaquer aux lourdeurs administratives qui pèsent sur les petites entreprises. Concernant les différents instruments européens pouvant venir en appui aux PME, il a enfin évoqué l’importance de l’accompagnement des régions, au plus près des écosystèmes économiques territoriaux.

En savoir plus