Accueil > actu > Actualités de la Région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes > Archives > Forte mobilisation au Parlement européen pour le maintien des droits de plantation

Dernière mise à jour :  03/04/2012 à 15:01

Forte mobilisation au Parlement européen pour le maintien des droits de plantation [archive]

Le Bureau Aquitaine Europe a participé, le 19 mars dernier, à un colloque au Parlement européen sur les droits de plantation. Ce colloque visait à mobiliser les acteurs européens pour le maintien des droits de plantation, sous l’impulsion du Parlement européen et avec le soutien de la Fédération européenne des vins d’origine (EFOW). Présidé par la luxembourgeoise Astrid Lulling et le français Michel Dantin, il a réuni plusieurs centaines de participants, ministres, députés nationaux et eurodéputés, représentants régionaux et professionnels du secteur.

Le Ministre français Bruno Le Maire a rappelé la position de la France pour le maintien des droits de plantation.  Pour rappel, la fin des droits de plantation au plus tard le 31 décembre 2018 avait été votée par le Conseil européen en décembre 2007 dans le cadre de la réforme de l'OCM Vin, Michel Barnier étant alors Ministre de l'Agriculture. Les participants français, très mobilisés par la Confédération Nationale des producteurs de vins et eaux de vie à Appellations d’Origine Contrôlées (CNAOC), sont intervenus à plusieurs reprises. Les élus de Gironde étaient ainsi très mobilisés: les Députés Pascale Got, Philippe Plisson, Martine Faure et Jean-Paul Garraud, ainsi que le Sénateur Gérard César.

La Finlande, participant au colloque, a indiqué qu’elle soutiendra le maintien des droits de plantation, portant ainsi à 16 le nombre de pays européens souhaitant réviser le projet de libéralisation. Malgré la mobilisation du Parlement européen, il manque encore des voix au Conseil des Ministres pour obtenir la majorité qualifiée nécessaire (dont la Pologne et la Belgique).

Michel Dantin a conclu la conférence en s’engageant à réintroduire dans son rapport sur l’Organisation Commune des Marchés (en révision pour la période 2014-2020), une disposition pour la reconduction des droits de plantation. Il a cependant précisé qu’un ajustement de ce système de gestion sera nécessaire, étant donné les trop grandes disparités de mise en œuvre dans les Etats membres. Du côté de la Commission européenne, un groupe de haut niveau a été créé en janvier dernier pour étudier la question et tiendra sa première réunion le 19 avril prochain.

En savoir plus

  • L’appel de Dijon: plus de 1800 collectivités françaises contre la libéralisation des droits de plantations viticoles