Accueil > actu > Actualités de la Région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes > Fret ferroviaire : la Région se positionne dans le débat européen

Dernière mise à jour :  30/09/2016 à 10:01

Fret ferroviaire : la Région se positionne dans le débat européen

Fin août, la Nouvelle-Aquitaine a répondu à une consultation publique ouverte par la Commission européenne sur l’évaluation du règlement relatif au Réseau ferroviaire européen pour un fret compétitif. Ce règlement a créé les Corridors de fret ferroviaire.
 
Dans son avis, la Région insiste sur le rôle stratégique du fret ferroviaire pour le développement économique, l’environnement et le report modal. Le fret ferroviaire contribue clairement aux objectifs de l’UE en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Jusqu’ici, le travail du Corridor de fret ferroviaire atlantique est positif puisque de plus en plus de sillons internationaux sont disponibles et qu’il a été étendu à l’Allemagne. Toutefois, le fret ferroviaire continue de souffrir de la concurrence jugée déloyale du mode routier, et notre Région appelle de ses vœux la mise en place d’un dispositif de type Eurovignette pour les trafics de transit internationaux.

En ce qui concerne le fonctionnement des Corridors de fret ferroviaire, la Nouvelle-Aquitaine estime que les régions devraient y être davantage associées, en raison de leurs compétences en matière de développement économique, d’aménagement du territoire et de coopération transfrontalière. Les régions peuvent également contribuer à actualiser les corridors, en complétant la carte d’infrastructures manquantes, telles que les lignes Nantes-Bordeaux, Agen-Auch ou Mont-de-Marsan-Tarbes, ou encore le port de La Rochelle et la plateforme Niort terminal.

Des moyens financiers conséquents au niveau européen sont indispensables pour développer le fret ferroviaire. Ils devraient viser aussi bien les infrastructures que les services, tels que l’Autoroute ferroviaire atlantique. L’allocation des fonds européens devrait être mise en adéquation avec les objectifs politiques de l’UE, notamment via le Mécanisme pour l’interconnexion en Europe (MIE), dont une part plus importante pourrait être consacrée au report modal.

Dans sa position, la Nouvelle-Aquitaine met également l’accent sur la nécessité:

  • d’associer les ports aux décisions des Corridors de fret ferroviaire;
  • de prendre en compte le réseau capillaire, qui alimente le réseau principal;
  • de résoudre les problèmes d’interopérabilité au niveau transfrontalier;
  • de renforcer la communication sur les activités du Corridor de fret ferroviaire;
  • d’aligner Corridor de fret ferroviaire et Corridor du réseau central RTE-T.

En savoir plus


Ajouter un commentaire