Accueil > actu > Actualités de la Région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes > Archives > Horizon 2020 : soutien important de l'UE à la recherche et à l'innovation

Dernière mise à jour :  24/01/2012 à 15:00

Horizon 2020 : soutien important de l'UE à la recherche et à l'innovation [archive]

Comme annoncé, la Direction générale Recherche & Innovation de la Commission européenne a publié, le 30 novembre dernier, ses propositions pour Horizon 2020, le nouveau programme européen de financement des projets RDI pour 2014-2020.

Horizon 2020 sera structuré en trois priorités :

  1. Excellence dans la base scientifique (Conseil européen de la Recherche, technologies émergentes, actions Marie Curie, et infrastructures de recherche)
  2. Leadership industriel et compétitivité (encourager le leadership européen sur les TIC, les nanotechnologies, les matériaux complexes, les biotechnologies, le processus industriel et l'espace, l'accès aux mécanismes de partage des risques, et l'innovation dans les PME)
  3. Défis sociétaux (santé, changement démographique, sécurité alimentaire, agriculture durable, bio-économie, énergie, transports intelligents et intégrés, changement climatiques, utilisation efficaces des ressources, et inclusion et innovation sociales).

En chiffres constants 2011, la répartition du budget se ferait ainsi: 24,6 milliards € pour l'excellence scientifique, 17,9 pour le leadership industriel et 31,7 pour les défis sociétaux. L'institut européen de technologies (EIT) sort également renforcé. Six nouvelles communautés de la connaissance et de l'innovation (CCI, ou KICs en anglais) devraient être créées (par exemple sur le vieillissement actif, les matières premières, ou encore la mobilité urbaine. 

Les propositions de Règlement devront être approuvées par le Parlement européen et par les 27 Etats membres d'ici à la fin 2013, pour une entrée en vigueur au 1er janvier 2014. Il est donc possible que ces propositions et le budget qui leur est alloué soient amendés.

La plupart des Ministres européens de la Recherche se sont montrés plutôt satisfaits de la proposition de la Commission européenne. Cependant, plusieurs Etats, dont la France, ont répété leur volonté de réintégrer GMES (surveillance de la Terre par satellite) dans le cadre financier européen pluriannuel. Pour le moment, la Commission propose la création d'un fonds doté de 5.8 milliards d'euros, qu'elle gèrerait, et qui serait alimenté par les Etats.

En savoir plus