Dernière mise à jour :  29/04/2014 à 10:49

J – 1 mois avant le vote ! [archive]

Pour le dernier article de cette rubrique avant la tenue des élections européennes le 25 mai prochain, le Bureau Aquitaine Europe a choisi de mettre l’accent sur ce qui change avec le scrutin 2014.

Un président de la Commission issu de la majorité du Parlement

La principale nouveauté de ces élections européennes 2014 concerne leur impact clé sur le choix du futur président de la Commission européenne, qui succèdera à José Manuel Barroso. Pour la première fois, lorsque les 28 États membres de l’UE proposeront un nouveau président de la Commission à l'automne 2014, ils devront tenir compte du résultat des élections européennes. Le président de la Commission sera ensuite investi par les eurodéputés lors d’un vote à la majorité.

Il s’agit d’un enjeu important puisque ce changement influencera le fonctionnement de l’Europe pour les années à venir. Si le Parlement a le pouvoir, avec le Conseil, de décider sur la plupart des textes législatifs européens, c’est bien la Commission européenne qui conserve le monopole de leur création. Avec cette évolution, les électeurs ont un droit de regard grandissant sur le choix de leurs représentants au niveau européen, contribuant ainsi à rendre l’Europe plus démocratique.

Dans ce contexte, les grands partis politiques européens ont déjà annoncé les noms de leur candidat respectif à la présidence de la Commission européenne, en cas de victoire de leur camp aux élections.   

Changements dans le nombre d’eurodéputés: + 2 en France

Entre le 22 et le 25 mai 2014, 388 millions d’électeurs européens sont appelés aux urnes pour élire 751 députés qui siègeront pour cinq ans au Parlement européen. Parmi ces 751 parlementaires, 74 seront élus en France, contre 72 en 2009. La France est divisée en huit grandes circonscriptions pour les élections européennes: Île-de-France, Sud Est, Nord Ouest, Sud Ouest (où se trouve l’Aquitaine), Ouest, Est, Massif central-Centre, et Outre-Mer. Les deux eurodéputés supplémentaires ont été attribués à la circonscription pour représenter les Français établis hors de France.

 

Ainsi s'achève cette rubrique de la lettre Info Europe consacrée aux élections européennes pour lesquelles vous êtes appelés à voter le 25 mai prochain. Pour terminer sur une note positive, cette citation de l'emblématique eurodéputé franco-allemand, Daniel Cohn-Bendit, qui quitte le Parlement après 20 ans de mandat européen:

"Je suis né en 1945, le 4 avril. Imaginez que j'arrive sur Terre, je commence à parler et je dis à mes parents: '"dans 50 ans, il n'y aura plus de frontière entre la France et l'Allemagne." Mes parents auraient dit: "on a un problème. Il parle trop tôt et il dit n'importe quoi!"  Voila l'histoire européenne. Qu'est-ce qu'on a réussi ? On a réussi l'invraisemblable."