Accueil > actu > Actualités de la Région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes > Archives > J-3 mois avant les élections européennes

Dernière mise à jour :  27/02/2014 à 16:22

J-3 mois avant les élections européennes [archive]

A l'approche des élections européennes, le Bureau Aquitaine Europe vous propose de faire le point sur le travail d'un eurodéputé au quotidien.

Un député européen partage son emploi du temps entre Bruxelles, Strasbourg et sa circonscription électorale. Il participe à des séances de travail au sein de différentes enceintes: il s’agit principalement des commissions parlementaires et des sessions plénières du Parlement mais les eurodéputés participent également aux réunions de leur groupe politique ainsi qu’à des intergroupes. En outre, ils sont tous membres de délégations pour les relations avec des pays en dehors de l’Union européenne, avec le Canada et l'Amérique Latine par exemple.

Les commissions parlementaires préparent le travail des séances plénières du Parlement européen, qui se tiennent généralement une semaine par mois à Strasbourg. Les députés sont répartis entre les commissions parlementaires: un élu est membre à part entière d’une commission et suppléant dans au moins une autre. Chaque commission est spécialisée et responsable d’une ou plusieurs thématiques, qui correspondent à de grandes politiques européennes, telles que le transport et le tourisme, la pêche ou le développement régional.

Au cours de leur mandat de cinq ans, les eurodéputés sont amenés à rédiger à la fois des rapports dans le cadre d'une procédure d'adoption législative et/ou des rapports d'initiative (procédure par laquelle le Parlement demande à la Commission de soumettre une proposition législative dans un domaine particulier). L’attribution des rapports incombe aux groupes politiques représentés dans les commissions parlementaires concernées. Lorsqu’un eurodéputé est chargé de rédiger un rapport sur une proposition législative de la Commission européenne ou sur un autre sujet, il devient "rapporteur" sur cette question. Il est alors entouré de "rapporteurs fictifs", qui suivent le même dossier mais sont des eurodéputés issus des groupes politiques autres que le sien. Lorsqu’un rapport est adopté en commission parlementaire puis en session plénière, celui-ci incarne la position officielle du Parlement européen sur le sujet qu’il traite.

Par ailleurs, les eurodéputés peuvent travailler ensemble de manière plus informelle dans le cadre d’intergroupes, constitués en début de mandature sur des questions transversales. On en dénombre vingt-sept au Parlement européen dont l'intergroupe "Services Publics" et l'intergroupe "Mers et zones côtières".

Enfin, les députés européens peuvent également poser des questions orales ou écrites à la Commission européenne (ou à d’autres institutions ou organes européens). Les sujets de ces questions sont très variés.

Dans leurs missions, les députés sont aidés par des assistants parlementaires, présents à la fois à Bruxelles et dans leur circonscription, et qui se déplacent avec eux à Strasbourg.

En savoir plus