Accueil > actu > Actualités de la Région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes > Archives > Journées Eurotémis 2013: L'Europe à la carte ?

Dernière mise à jour :  19/12/2013 à 09:23

Journées Eurotémis 2013: L'Europe à la carte ? [archive]

Les journées Eurotémis se sont tenues à Bordeaux les 28 et 29 novembre 2013. Il s’agit de la troisième édition de cet événement organisé par Sciences Po Bordeaux, en partenariat avec le Conseil Régional d’Aquitaine, les universités de Bordeaux Montesquieu, Michel de Montaigne et de Pau et des Pays de l’Adour.

Cette manifestation annuelle permet de débattre d’un sujet d’actualité européen, en confrontant les points de vue d’acteurs venus d’horizons différents: sphère universitaire, institutions européennes et collectivités territoriales.

Coordonnées par Jean-Charles Leygues, Président du Conseil d’administration de Sciences Po Bordeaux, les journées 2013 étaient consacrées à la question de l’Europe à la carte.

L’Union européenne a été initialement conçue pour que ses décisions s’appliquent à tous les Etats membres et en même temps. Or, comme l’exprime Jean-Charles Leygues "Avec les élargissements et les traités successifs, les décisions prises soit par les institutions européennes, soit par des Etats de façon spécifique, conduisent de plus en plus à des politiques à plusieurs vitesses et à des dérogations croissantes pour certains Etats".

Les journées Eurotémis ont été ouvertes par Alain Rousset, Président du Conseil Régional d’Aquitaine, aux côtés de Vincent Hoffmann-Martinot, Directeur de Sciences Po Bordeaux.

La séance inaugurale s’est tenue devant un amphithéâtre comble pour assister à un exposé-débat avec Hubert Védrine, ancien Ministre des Affaires étrangères. Se définissant comme un "euro-réaliste", Hubert Védrine n’adhère pas à une vision supranationale, et considère qu’un saut fédéral n’est ni souhaitable ni réaliste: "Les peuples ne l’accepteront  pas". Selon lui, le temps n’est pas venu d’un nouveau Traité, les traités actuels permettant à l’Europe de faire face aux enjeux actuels. Il s’est notamment opposé à la rhétorique "européiste", qu’il considère comme "creuse et abstraite, ne convaincant pas les gens hésitants". Alors, euroréaliste ou europessimiste ? s’est interrogé la salle. En tout état de cause, son exposé a lancé deux jours de riches débats.

Parmi les intervenants des trois tables rondes figuraient Alain Rousset, Président de la Région Aquitaine; le Président de la commission des Budgets au Parlement européen; Marc Lemaître, Chef de cabinet du Commissaire européen au Budget; Françoise Le Bail, Directrice générale de la DG Justice à la Commission européenne; et Alain Juppé, Maire de Bordeaux. Les discussions ont notamment été animées par deux professeurs de Sciences Po Bordeaux: Olivier Costa et David Szymczak.

En savoir plus