Accueil > actu > Actualités de la Région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes > Archives > La recherche au cœur de la politique agricole à l’horizon 2020

Dernière mise à jour :  02/05/2012 à 17:50

La recherche au cœur de la politique agricole à l’horizon 2020 [archive]

La Commission européenne entend faire de la recherche un axe fort de la politique agricole commune (PAC) pour la période 2014-2020. Elle souhaite ainsi doubler le budget de la recherche agricole par rapport à la période 2007-2013, en le portant à 4,7 milliards €, notamment via le futur programme commun de recherche "Horizon 2020" (voir IE n°122).

Comme l’a annoncé le Commissaire à l’agriculture Dacian Ciolos en ouverture d’un colloque sur la recherche et l’innovation en agriculture, "pour être compétitive et socialement intégrée", l’agriculture de demain devra "être durable et innovante". Ce discours est une constante depuis les propositions législatives de réforme de la PAC en octobre 2011.Dacian Ciolos a fixé deux priorités à la recherche agricole : l’amélioration de la productivité tout en respectant l’environnement, et la facilitation du transfert des connaissances aux grands comme aux petits exploitants.

Symbole de cette volonté, un partenariat européen d'innovation pour l'agriculture durable a été lancé le 29 février dernier. Les partenariats européens d'innovation (PEI) ont pour vocation de réunir par delà les frontières les acteurs privés et publics afin d'accélérer le développement d'innovations et leur diffusion.
Avec un PEI sur l’agriculture durable, la Commission espère ainsi rapprocher chercheurs  et agriculteurs pour "accélérer le transfert de technologies entre le monde scientifique et le monde agricole et, dans l’autre sens, fournir un retour d’information concernant les besoins pratiques des agriculteurs".

Des PEI ont également été lancés dans les domaines des matières premières ainsi que du vieillissement actif. Si chacun des trois Partenariats est supposé atteindre ses objectifs d'ici à 2020, la Commission affirme que des premiers résultats sont à attendre d’ici un à trois ans.

En savoir plus