Accueil > actu > Actualités de la Région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes > Archives > Le futur de la pêche et de l’aquaculture dans l’arc atlantique: les Régions se mobilisent

Dernière mise à jour :  31/03/2015 à 16:26

Le futur de la pêche et de l’aquaculture dans l’arc atlantique: les Régions se mobilisent [archive]

Le groupe de travail "Pêche" de la Commission Arc Atlantique a organisé, le 26 février dernier à Nantes, un séminaire sur le thème du futur de la pêche dans l’Arc Atlantique et de la régionalisation de la Politique Commune de la Pêche (PCP).

L’occasion, pour la présidente de ce groupe de travail, Adeline L’Honen (Conseillère régionale Pays de la Loire), de rappeler les enjeux liés au renouvellement des flottilles afin de répondre aux exigences en matière de sélectivité et de "zéro rejets", mais aussi en matière d’aquaculture pour développer tout le potentiel économique de cette filière, dont la contribution à la croissance bleue a été largement reconnue par la Commission européenne.

Une première table ronde a permis d’illustrer le soutien des Régions à la filière halieutique en Atlantique. Elle a été ouverte par le Député européen Ricardo Serrao Santos (S&D, PT), membre de la commission "pêche" du Parlement européen. La deuxième partie de la conférence a quant à elle ouvert les débats sur la question "Comment mettre en œuvre la PCP au niveau du Bassin Maritime Atlantique ?". L’Association du Grand Littoral Atlantique (AGLIA) était représenté par son Secrétaire général François Gatel, qui a notamment présenté le projet REDRESSE ("Réduction des Rejets et Amélioration de la sélectivité dans le Golfe de Gascogne"), projet dont la Région Aquitaine est partenaire. Porté par l’AGLIA jusque décembre 2015, REDRESSE vise à établir et à tester, sur deux ans, différentes stratégies permettant de réduire les rejets des flottilles du golfe de Gascogne (dispositifs sélectifs, changement de stratégie de pêche, mesures spatio-temporelles, etc.).

La place et le rôle des Conseils consultatifs régionaux (CCR), en particulier le CCR-Sud, dans la nouvelle PCP a également fait l’objet de discussions. Les CCR ont été établis afin d'encourager la participation des parties intéressées pour atteindre les objectifs de pêche durable fixés par la PCP et participer au dialogue institutionnel au niveau européen. Un nouveau Conseil Consultatif a été créé en 2014, le CC Aquaculture, dont les objectifs et le fonctionnement ont été présentés par Jean-Claude Cueff, Président intérimaire du Conseil Consultatif Aquaculture.  

Enfin, concluant les débats, Isabelle Thomas, Députée européenne (S&D, France) membre de la commission "Pêche" du Parlement européen, s’est félicitée du rôle des Régions dans l’élaboration de la PCP. Elle s’est montrée cependant relativement inquiète par la mise en œuvre des plans de gestion pluriannuels, soulignant que les discussions en cours sur le plan pluriannuel multistocks pour la gestion des pêcheries en mer Baltique (Plan pluriannuel pour les stocks de cabillaud, de hareng et de sprat) est un véritable test.

En savoir plus