Accueil > actu > Actualités de la Région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes > Archives > Le Parlement européen fait le point sur la mise en œuvre des programmes Horizon 2020 et COSME

Dernière mise à jour :  26/11/2014 à 09:55

Le Parlement européen fait le point sur la mise en œuvre des programmes Horizon 2020 et COSME [archive]

Le 17 novembre, la commission de l’Industrie, de la Recherche et de l’Energie du Parlement européen recevait des représentants de la Commission européenne afin d’établir un premier bilan des deux programmes européens Horizon 2020 et COSME, un an après le démarrage de leur mise œuvre.

Concernant Horizon 2020, le Directeur général de la DG Recherche et Innovation, Robert-Jan Smits, et les eurodéputés ont tiré leurs premières conclusions. A l’issue de ces échanges, sont ressortis de manière claire les défis et objectifs d’Horizon 2020 pour les prochaines années.
 
D’après R-J. Smits, Horizon 2020 connaît un grand succès, ce qui pose des défis d’organisation à la la Commission européenne  afin de traiter le grand nombre de demandes. En effet, 35 000 propositions ont été déposées pour les appels à projets 2014 du programme, et le portail Horizon 2020 reçoit 3 millions de visites chaque mois. Selon lui, ce fort intérêt s’explique par une simplification des procédures du programme, et par une réduction des dépenses publiques de R&D dans les Etats membres, poussant de nombreux chercheurs et acteurs de l’innovation à se tourner vers les sources de financement européennes. R-J. Smits constate que face à ces nombreuses sollicitations, les fonds disponibles sont parfois insuffisants. Or, des incertitudes sur le budget 2015 de l’Union européenne font craindre des coupes dans les fonds du programme, pouvant impacter directement les projets sélectionnés.

L’Eurodéputée française Anne Sander (PPE), a encouragé la Commission à poursuivre la démarche de simplification des procédures, les chercheurs passant trop de temps à candidater plutôt qu’à exercer leur réelle fonction. En réponse, R-J Smits a remarqué que la procédure en deux étapes, largement étendue avec Horizon 2020, permet d’atténuer la demande excédentaire et de simplifier la première phase de la soumission d’un projet. Le problème de l’accès au programme pour  les nouveaux Etats membres a également été abordé par Barbara Kudrycka (PPE, Pologne). R-J Smits a promis de fournir dès que possible des chiffres concernant leur taux de participation. Selon le directeur général de la DG recherche et innovation, la réduction du fossé entre les pays d’Europe centrale et orientale et ceux d’Europe de l’Ouest, notamment grâce à des synergies avec les fonds structurels, sera un défi à relever.  

Fulvia Raffaeilli, Chef d’unité adjoint en charge de la stratégie à la DG Entreprises et Industrie, a ensuite abordé le programme pour la compétitivité des PME, COSME. Doté d’un budget de 2,3 milliards € pour la période 2014-2020, il a notamment pour but d’aider les entreprises à s’internationaliser. Faciliter l’accès aux crédits des PME est également un point clé, mis en œuvre via deux instruments financiers: une facilité de garantie pour les prêts, et une facilité "capital-risque", mis en œuvre via des intermédiaires financiers.  

En savoir plus