Accueil > actu > Actualités de la Région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes > Archives > Les 27 nouveaux commissaires auditionnés par le Parlement européen

Dernière mise à jour :  04/11/2014 à 14:38

Les 27 nouveaux commissaires auditionnés par le Parlement européen [archive]

Entre le 29 septembre et le 20 octobre, les eurodéputés réunis en commissions parlementaires ont auditionné les 27 commissaires désignés par Jean-Claude Juncker – futur Président de la Commission européenne – sur proposition des Etats membres de l’UE.

Ces auditions consistent en un échange de trois heures entre le commissaire désigné à un poste et la commission parlementaire correspondante. L’objectif pour les eurodéputés est de tester les capacités des candidats, leur engagement européen et leur indépendance, en leur posant une série de questions. De leur côté, les personnalités désignées commissaires expriment la vision qu’elles ont de leur mandat et du secteur dont elles auraient la charge. Cette épreuve orale est précédée d’un exercice de questions/réponses écrites entre le candidat et les députés.

Après les auditions, les coordinateurs des groupes politiques de chaque commission parlementaire se sont réunis à huis clos afin de prendre position en faveur ou contre la nomination d’un candidat désigné. C’est ainsi que suite à sa prestation jugée insuffisante, la Slovène Alenka Bratusek, désignée au poste de Vice-présidente de la Commission en charge de l’Union pour l’énergie, a été recalée par la commission Industrie, recherche et énergie et remplacée par sa compatriote Violeta Bulc.

Le Bureau Aquitaine Europe a plus particulièrement suivi six de ces auditions (compte-rendu disponibles sur demande):

  • Karmenu Vella, Commissaire à l’environnement, aux affaires maritimes et à la pêche (Malte). La question de la fusion des politiques environnementales avec les affaires maritimes et la pêche, qui appartenaient jusqu'alors à des portefeuilles différents, a suscité de vives oppositions, sur lesquelles K. Vella ne s’est pas attardé lors de son audition. La mise en œuvre de la Politique Commune de la Pêche (PCP) réformée sera une de ses priorités, ainsi que l’évaluation et la modernisation des directives "oiseaux" et "habitats";
  • Carlos Moedas, Commissaire à la recherche, à l’innovation et à la science. Ingénieur de formation, l’ancien secrétaire d’Etat auprès du premier ministre portugais a retracé son parcours très européen et s’est présenté comme le porte-flambeau de l’innovation au sein de la Commission Juncker. Il s’est engagé à mettre en œuvre Horizon 2020 de manière à obtenir tous les résultats promis par le programme;
  • Corina Cretu, Commissaire à la politique de cohésion (Roumanie). Précédemment vice-présidente du Parlement européen, son audition s’est notamment focalisée sur la crise des crédits de paiements et la dimension urbaine de la politique régionale de l’UE;
  • Margrethe Verstager, Commissaire à la concurrence. Ministre de l’économie et des affaires intérieures au Danemark depuis 2011, M. Verstager a notamment abordé la question des aides d’Etat et celle des services d’intérêt général (SIG) dans ses échanges avec le Parlement;
  • Phil Hogan, Commissaire à l’agriculture et au développement rural (Irlande) a fait part de son engagement en faveur d’une agriculture moderne, orientée vers les marchés et innovante. Il souhaite en outre rapidement s’attaquer à un exercice de simplification de la PAC. Il a également annoncé vouloir simplifier la politique de qualité ainsi que le régime des fruits et légumes. Répondant à Eric Andrieu (S&D, Sud-ouest), M. Hogan a reconnu l’importance des Indications géographiques (IG) pour certains pays, et la nécessité de renforcer les contrôles contre la fraude transnationale. Conscient des enjeux du TTIP et des négociations commerciales dans leur ensemble, il a assuré que les IG feraient toujours l’objet d’une attention particulière. Sur le principe,  M. Hogan soutient le traité, à condition qu’il soit "raisonnable" et "équilibré" et ne "sacrifie" pas les normes européennes en place;
  • Violeta Bulc, Commissaire aux Transports, a entamé très récemment sa carrière politique en Slovénie. Ingénieur de formation, elle a montré son intérêt pour les nouvelles technologies à plusieurs reprises au cours de son audition.

Le vote d’investiture confirmant la composition de la nouvelle Commission européenne a eu lieu le 22 octobre en session plénière du Parlement (voir article ci-contre).

En savoir plus