Accueil > actu > Actualités de la Région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes > Les ministres européens déterminent des priorités pour une nouvelle stratégie de transport maritime

Dernière mise à jour :  04/05/2017 à 16:11

Les ministres européens déterminent des priorités pour une nouvelle stratégie de transport maritime

© CRA Alban Gilbert

La Présidence maltaise, en collaboration avec la Commission européenne, a organisé une conférence les 28 et 29 mars sur le transport maritime réunissant le secteur, la Commission, le Parlement européen, l’Organisation maritime internationale (OMI), les Etats membres ainsi que des représentants de pays tiers. Les débats ont alimenté la "Déclaration de la Valette" adoptée par les ministres à l’issue de l’événement. Cette déclaration intitulée "Priorités pour la politique de transport maritime de l’UE jusqu’en 2020" fixe trois grandes priorités: la compétitivité, la décarbonisation et la numérisation.

L’objectif de la Déclaration est de renforcer les connexions maritimes en créant un espace européen de transport sans barrières. Le secteur souhaite renforcer sa position au niveau mondial et reconnait la nécessité de répondre aux enjeux d’accessibilité auxquels les régions éloignées et ultrapériphériques sont confrontées.

En termes de compétitivité, le transport maritime doit être basé sur un cadre réglementaire stable fondé sur des "normes internationales élevées en matière de sûreté, sécurité, de respect de l’environnement et des conditions sociales". Les ministres insistent sur la création d’un réseau multimodal de corridors qui connecte les territoires industrialisés, périphériques et insulaires grâce à des infrastructures durables et technologiquement avancées. Le transport maritime doit attirer les générations futures en améliorant la formation du personnel et l’inclusion des femmes.

Le volet numérisation met l’accent sur l’importance de la mise en œuvre de la "Ceinture bleue" à travers un outil électronique harmonisé (e-Manifest) qui assure le suivi des marchandises. La simplification des procédures, tout en maintenant des conditions de sécurité et de sûreté élevées, passe par des solutions technologiques et numériques.

Enfin, sur le volet décarbonisation, les Etats membres et la Commission européenne sont appelés à adopter en 2018 une stratégie ambitieuse de réduction des gaz à effet de serre qui prenne notamment en compte l’accord de Paris. La déclaration soutient l’importance de la recherche et du développement pour réfléchir à des infrastructures plus écologiques et durables.

Cette déclaration a été accueillie positivement par la Conférence des régions périphériques maritimes (CRPM) qui a soutenu son élaboration. Eleni Marianou, la Secrétaire générale, estime cette étape positive et "reconnaît le rôle de premier plan que jouent les régions périphériques et insulaires pour garantir que l’Europe conserve sa position de leader dans le transport maritime mondial".
    
En savoir plus