Accueil > actu > Actualités de la Région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes > Archives > Non à une libéralisation des droits de plantation vitivinicoles

Dernière mise à jour :  31/01/2012 à 12:28

Non à une libéralisation des droits de plantation vitivinicoles [archive]

Au cours de son assemblée plénière du 19 décembre, le Conseil Régional d’Aquitaine a adopté à l’unanimité un vœu affirmant son opposition à la libéralisation des droits de plantation vitivinicoles. La réforme de l'organisation commune de marché (OCM) vitivinicole, entrée en application le 1er janvier 2008, prévoit en effet de libéraliser les droits de plantations avant fin 2015 (éventuellement 2018 pour les Etats le souhaitant).

Alors que treize Etats membres, dont la France, et une majorité d’eurodéputés se sont prononcés contre cette libéralisation, les élus de la Région, à leur tour, prennent position pour la suppression de cette disposition. La Commission européenne n’a pourtant pas remis en cause cette mesure dans ses propositions pour la future PAC 2014-2020 parues le 12 octobre 2011 (voir IE n°121).

Les experts s’accordent pour considérer qu’une libéralisation des droits de plantation vitivinicoles aurait des conséquences fortement déstabilisatrices pour le marché, notamment une baisse de la qualité des vins et des revenus des viticulteurs. L’Aquitaine étant l’une des principales zones de production de vins de qualité dans l’UE, elle serait durement touchée par cette réforme. Le Conseil Régional en appelle donc au Gouvernement français et au Parlement européen pour faire avancer cette question auprès de la Commission européenne et des Etats membres ne s’étant pas encore prononcés.

Le Commissaire à l’Agriculture, Dacian Ciolos, a d’ailleurs donné un premier signe d’ouverture le 19 janvier, en annonçant la création d’un groupe de réflexion sur l’avenir du secteur viticole européen, qui devrait présenter des conclusions d’ici fin 2012.

En savoir plus