Accueil > actu > Actualités de la Région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes > Archives > Pêche et aquaculture: le programme opérationnel français relatif au FEAMP adopté

Dernière mise à jour :  18/12/2015 à 11:08

Pêche et aquaculture: le programme opérationnel français relatif au FEAMP adopté [archive]

La Commission européenne a adopté le 3 décembre le programme opérationnel français du Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche (FEAMP) pour la période 2014-2020. Disposant d’une enveloppe globale de 588 millions d’euros de crédits européens, il poursuivra deux grands objectifs: la promotion d’une économie des filières de la pêche et de l’aquaculture plus compétitive, fondée sur la connaissance et l’innovation; et la promotion d’un développement plus économe dans l’utilisation des ressources et à faibles émissions de carbone.

Le FEAMP constitue le volet budgétaire de la politique commune de la pêche (PCP) et de la politique maritime intégrée pour la période 2014-2020, et fait partie des quatre Fonds Européens Structurels et d’Investissement (FESI). Il se décline, en France, autour d’un unique programme opérationnel (PO national)  mais les régions littorales qui en ont fait la demande seront organismes intermédiaires pour les mesures régionales du FEAMP qu’elles auront décidé de mettre en œuvre sur leur territoire.

Ainsi, pour la période 2014-2020, les Régions Aquitaine et Poitou-Charentes se sont portées candidates pour être autorités de gestion déléguées du FEAMP: en pratique cela veut dire qu’une seule convention de délégation de gestion à l’échelle de la nouvelle Région sera établie, mais en identifiant deux enveloppes financières: environ 16,3 millions € pour le territoire picto-charentais et 12,9 millions € pour le territoire aquitain. Les mesures régionalisées mises en œuvre ont été choisies de concert par les deux Régions et concernent:

  • Pêche maritime: installation, investissements (efficacité énergétique, santé et sécurité, valorisation et qualité des produits),  ports de pêche, limitation de l’incidence de la pêche sur le milieu marin et adaptation de la pêche à la protection des espèces;
  • Aquaculture: investissements productifs, promotion du capital humain et de la mise en réseau en aquaculture, augmentation du potentiel des sites aquacoles;
  • Mesures de commercialisation (promouvoir la qualité et traçabilité) et transformation;
  • Développement Local mené par les Acteurs Locaux (DLAL).


En savoir plus


Ajouter un commentaire