Accueil > actu > Actualités de la Région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes > Archives > Plan d’action pour l’industrie de la défense

Dernière mise à jour :  29/07/2013 à 12:04

Plan d’action pour l’industrie de la défense [archive]

La Commission européenne a publié le 24 juillet une communication visant à promouvoir la compétitivité et l’efficacité de l’industrie européenne de la défense. Issu des travaux d’une "task force" mise en place par les commissaires Michel Barnier (marché intérieur) et Antonio Tajani (entreprises et industrie), ce texte s’inscrit dans le contexte de préparation du Conseil européen de décembre 2013, qui sera entièrement consacré à la défense.

La Commission s’y prononce pour un certain degré d’autonomie stratégique pour l’Union européenne, qui passe notamment par l’accès aux technologies critiques et la souveraineté opérationnelle. Le plan d’action recommande ainsi la mise à disposition de tous les instruments de l’Union européenne pour renforcer la base industrielle et technologique de défense européenne.

La Commission entend en premier lieu promouvoir la compétitivité de l’industrie européenne de la défense. Cela passe en outre par des actions en faveur des PME, considérées comme le cœur de la capacité d’innovation dans ce secteur. Ces mesures concernent le renforcement des clusters, l’utilisation des instruments européens tels que le programme COSME pour soutenir les PME et clusters, et une coopération entre régions ayant une forte industrie de défense.

Mettre à profit la politique spatiale européenne pour les industries de défense est également une priorité: il s’agit par exemple d’encourager les synergies entre activités spatiales civiles et militaires, notamment en matière de communications par satellites, ou de développer l’imagerie satellitaire de haute résolution. La communication prône également l’achèvement du marché intérieur de la défense, en garantissant l’ouverture des marchés nationaux et éliminant les distorsions de concurrence.

Les autres priorités citées incluent le renforcement de l’efficacité énergétique et l’utilisation d’énergies renouvelables du secteur de la défense, la recherche dans les technologies duales (civiles et militaires), la normalisation et la certification, ou encore le développement de capacités duales qui pourraient être directement opérées par l’Union européenne, telles que les drones de surveillance.

Cette communication va être discutée par les chefs d’Etat et de gouvernement lors du Conseil européen de décembre prochain.

En savoir plus