Accueil > actu > Actualités de la Région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes > Archives > Premier débat au Parlement sur la réforme des réseaux transeuropéens de transport

Dernière mise à jour :  05/03/2012 à 09:54

Premier débat au Parlement sur la réforme des réseaux transeuropéens de transport [archive]

Les eurodéputés de la commission des Transports du Parlement européen se sont livrés, le 27 février, à un premier échange de vues au sujet de la proposition de révision des Réseaux transeuropéens de transport (RTE-T), publiée par la Commission européenne le 19 octobre dernier (voir IE n°121). Ce débat a été l’occasion pour les eurodéputés de se féliciter, presque unanimement, de cette proposition. Les parlementaires européens s’attendent en effet à des négociations difficiles avec le Conseil, et souhaitent faire front commun avec la Commission européenne pour défendre la véritable "valeur ajoutée européenne" du texte.

Les deux co-rapporteurs, Georgios Koumoutsakos (PPE, Grèce) et Ismail Ertug (S&D, Allemagne), ont souligné la pertinence de la division entre "réseau central" prioritaire et "réseau dense". Ils ont insisté sur l’importance de la multimodalité et notamment sur la compatibilité entre l'aérien et le ferroviaire. Une meilleure prise en compte des autoroutes de la mer ainsi qu'une clarification du rôle des coordonnateurs européens ont été demandées.

Pour le groupe ALDE, Izaskun Bilbao (Espagne) a plaidé pour une meilleure collaboration entre Etats membres dans la réalisation des RTE-T, impliquant tous les niveaux de décision pertinents, y compris locaux et régionaux. Saïd El Khadraoui (S&D, Belgique) a réclamé que le texte sur les RTE-T soit examiné en lien étroit avec le Mécanisme pour l’interconnexion en Europe (voir IE n°121). Le groupe des Verts est le seul à ne pas juger la proposition assez ambitieuse: pour Michael Cramer (Allemagne), le taux de cofinancement devrait être bien supérieur à 30% pour les projets transfrontaliers.