Accueil > actu > Actualités de la Région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes > Archives > Programme de travail de la Présidence luxembourgeoise en matière de transport

Dernière mise à jour :  03/08/2015 à 09:18

Programme de travail de la Présidence luxembourgeoise en matière de transport [archive]

François Bausch, Ministre luxembourgeois du Développement durable et des Infrastructures, a détaillé les priorités de la Présidence luxembourgeoise du Conseil de l’UE (juillet-décembre 2015) aux eurodéputés de la commission Transports le 14 juillet. Il a évoqué dix sujets:

  • Quatrième paquet ferroviaire: le Luxembourg va se concentrer sur le pilier politique. L’objectif est que le rail se développe en Europe, qu’il soit de meilleure qualité, mais aussi plus performant et plus transparent. François Bausch est persuadé qu’un compromis est possible, notamment s’il tient compte des spécificités des différents Etats membres car aujourd’hui, aucun pays ne se retrouve dans le texte. Le but est de trouver un accord au Conseil du 8 octobre ou au plus tard en décembre. Si un consensus est atteint en octobre, les négociations seront entamées avec le Parlement. La Présidence souhaite garder les piliers politique et technique ensemble et faire passer le paquet dans son entièreté;
  • Aviation: ce dossier est compliqué par des questions politiques (situation de Gibraltar) qui rendent très difficiles les avancées mais le Ministre souhaite travailler dessus, en particulier sur les droits des passagers. Les Pays-Bas prévoient un Conseil informel sur l’aviation en janvier 2016, au début de leur Présidence;
  • En vue de la conférence COP21 à Paris, des efforts en matière environnementale devront être fournis dans les transports. C’est en effet le seul secteur où les émissions de CO2 ont augmenté de 20% depuis 1990.
  • Concernant la révision à mi-parcours du Livre blanc, un débat est prévu lors du Conseil du 8 octobre.
  • François Bausch a souligné l’importance des investissements dans les infrastructures et la nécessité d’adopter une vision économique du transport;
  • Le 7 octobre, la Présidence prévoit d’organiser un Conseil informel au Luxembourg sur la mobilité urbaine et plus spécifiquement sur le cyclisme. Jusqu’à présent, le vélo comme mode de transport a été complètement négligé, sa valeur économique sous-estimée, or il joue un rôle énorme en ville et pour le tourisme.  L’UE doit jouer un rôle de propulseur en montrant les possibilités et afin de mieux penser les villes de demain;
  • La sécurité routière sera intégrée au débat sur le Livre blanc;
  • Le sujet très délicat de la dimension sociale du transport routier sera débattu lors du Conseil de décembre. Il ne s’agira pas de voir si de nouvelles réglementations européennes sont nécessaires mais plutôt d’améliorer l’application des règles existantes;
  • En matière de navigation intérieure, le Luxembourg essaiera de dégager un accord avec le Parlement;
  • Sur le maritime enfin, le Conseil prend acte du fait que le Parlement finira sa première lecture mi-décembre. Un tour de table des Etats membres sur les amendements proposés par les députés pourrait être organisé.


En savoir plus