Accueil > actu > Actualités de la Région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes > Archives > Rapport sur les technologies clés génériques

Dernière mise à jour :  02/07/2015 à 10:30

Rapport sur les technologies clés génériques [archive]

Le Groupe de haut niveau formé par la Commission européenne en 2013 sur les technologies clé génériques (ou key enabling technologies - KETs) a rendu son rapport final le 23 juin. Présidé par Jean Therme, directeur de la recherche technologique du CEA, ce groupe d’experts issus de l’industrie (fournisseurs et utilisateurs de KETs), de la société civile, et de partenariats public-privés européens, était chargé de conseiller les institutions européennes sur la mise en œuvre d’une stratégie en faveur des KETs.

Les technologies visées sont les technologies de fabrication avancées, les matériaux avancés, les biotechnologies industrielles, la micro et nanoélectronique, et la photonique. Elles ont le potentiel, particulièrement lorsqu’elles sont combinées, de permettre davantage d’innovation et de valeur ajoutée dans des chaînes de valeurs européennes stratégiques (notamment aéronautique, agriculture, santé). Le rapport argue que les KETs peuvent apporter des solutions à l’érosion de la base industrielle européenne.

En effet, bien que les chaînes de valeur soient de plus en plus globalisées, il est prouvé que les régions qui adoptent ces technologies et les utilisent afin de créer des produits, services ou processus innovants, sont ensuite les principaux bénéficiaires en termes de croissance et d’emplois. L’Europe doit cependant faire face à une concurrence accrue, en particulier en provenance d’Asie, dont la part de brevets dans les KETs est passée de 26% en 2000 à 44% en 2011 (l’UE étant à 27%).

Après avoir démontré que le Plan d’action en faveur des KETs adopté en 2012 a permis certains progrès dans l’établissement de conditions plus favorables à l’investissement dans les KETs en Europe, ce rapport final établit huit recommandations pour faire face aux défis futurs et mieux positionner l’UE dans la compétition internationale sur les KETs:

  • Soutenir les infrastructures technologiques européennes;
  • Renforcer les lignes pilotes et activités de démonstration;
  • Investir dans l’industrie manufacturière grâce aux nouveaux instruments financiers, notamment le Plan Juncker d’investissement pour l’Europe;
  • Faire passer les stratégies de spécialisation intelligente à une échelle européenne;
  • Mieux relier les KETs aux défis de société pour une Europe plus durable et compétitive;
  • S’assurer que les intérêts européens sont préservés dans les accords commerciaux et d’investissement;
  • Exploiter le potentiel dual (civil et militaire) des KETs;
  • Investir dans les compétences liées aux KETs.

En savoir plus