Accueil > actu > Actualités de la Région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes > Archives > Signature de la Charte européenne pour l’égalité des femmes et des hommes dans la vie locale

Dernière mise à jour :  31/03/2017 à 11:27

Signature de la Charte européenne pour l’égalité des femmes et des hommes dans la vie locale [archive]

Le 8 mars, Journée internationale des droits des femmes, a été l'occasion de poursuivre la réflexion autour de l'égalité femmes-hommes, engagée à l'échelle de la Nouvelle-Aquitaine. A l'hôtel de Région, des témoins - médaillée olympique, cheffe d'entreprise, lycéen.ne.s…- ont ainsi présenté leur parcours, avant la signature de la Charte européenne pour l'égalité des femmes et des hommes dans la vie locale.
 
Une charte pour l’égalité

Cette charte, lancée par le Conseil des Communes et des Régions d’Europe (CCRE), vise à inciter les dirigeant(e)s locaux et régionaux d’Europe à prendre des mesures concrètes en faveur de l’égalité femmes-hommes.

C’est pour concrétiser sa volonté de faire de l’égalité entre les femmes et les hommes une priorité dans ses politiques qu’Alain Rousset, Président de la Région Nouvelle-Aquitaine, a signé cette charte le 8 mars 2017, aux côtés de Naïma Charaï, Conseillère régionale déléguée aux solidarités, à l’égalité femmes-hommes et à la lutte contre les discriminations.

La Région s’engage ainsi à développer et mettre en place un plan d’actions priorisé en matière d’égalité entre les femmes et les hommes, précisant les ressources nécessaires à leur réalisation. Elle a pour objectif d’agir dans tous ses champs de compétences (économie et emploi, formation, lycées, transports, etc.) pour faire concrètement progresser cette priorité.

A cette occasion la Région a dévoilé un visuel qui sera en appui sur l’ensemble des documents traitant de cette thématique.

Vers une charte élargie à d’autres inégalités
 
La signature de cette Charte marque une première étape pour la Région vers une démarche plus large consacrée à toutes formes de discrimination. Cet engagement met l’accent sur quatre types de discrimination en particulier : le genre, le handicap, l’origine et l’orientation sexuelle. Elle veillera à entreprendre des actions concrètes et de manière transversale dans ses différentes politiques et espère ainsi faire évoluer les mentalités.

En savoir plus