Accueil > actu > Actualités de la Région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes > Archives > Un Forum sur le nouveau programme INTERREG Europe

Dernière mise à jour :  17/12/2014 à 14:23

Un Forum sur le nouveau programme INTERREG Europe [archive]

Le lancement du programme INTERREG Europe s’est tenu le 2 décembre à Bologne. Accessible en ligne, les internautes ont pu suivre la session d’ouverture en direct. Au début de celle-ci, plusieurs discours introductifs ont été prononcés, notamment par Simonetta Saliera, Vice-présidente de l’Emilie-Romagne, une région italienne partenaire de l’Aquitaine. Les interventions suivantes se sont concentrées sur le fonctionnement d’INTERREG Europe, successeur du programme INTERREG IVC. La matinée s’est clôturée par la présentation des quatre thèmes sur lesquels les financements disponibles se concentreront: innovation et recherche, compétitivité des PME, économie à faible teneur en carbone, et environnement. Une large place a été laissée au débat, permettant ainsi aux nombreux participants de poser leurs questions.
 
Malgré un programme opérationnel (PO) pas encore adopté par la Commission européenne, des messages clés ont pu être délivrés sur le nouvel INTERREG Europe, lors du forum:

  • Le premier appel à projets sera ouvert d’avril à septembre 2015, avec une enveloppe représentant environ un tiers du budget total du programme de 359 millions € pour 2014-2020. Sur cette somme, 15,3 millions seront consacrés aux plateformes et 322,4 aux projets de coopération (répartis de façon égale entre les quatre thèmes);
  • L’objectif d’INTERREG Europe est d’améliorer et d’être au service de la politique de cohésion dans son ensemble. Il sera géré par un secrétariat technique basé à Lille, comme son prédécesseur;
  • Deux types de projets seront cofinancés. Les premiers sont les projets de coopération, qui sont la continuité du passé mais qui doivent désormais comporter deux phases. Une phase d’échange d’expériences à l’issue de laquelle chaque région impliquée devra produire un plan d’actions (un à trois ans), puis une phase de suivi de la mise ne œuvre du plan d’actions (deux ans), avec possibilité de proposer des actions pilotes. Les autorités de gestion (AG) des PO régionaux seront fortement encouragées à participer aux projets. En leur absence, les autres partenaires devront fournir une lettre de soutien des AG;
  • Le deuxième type de projet est une nouveauté de la période 2014-2020: les plateformes. Ces dernières viseront à soutenir les autorités locales et régionales dans la gestion des fonds structurels et d’investissement sur le terrain, dans un processus continu d’apprentissage. Les plateformes permettront notamment d’élargir les résultats du programme aux organismes qui ne sont pas directement impliqués dans des projets, dans le but d’améliorer les politiques régionales et la politique de cohésion. Elles seront constituées d’outils collaboratifs en ligne et d’une équipe d’experts, et proposeront des services guidés par la demande;
  • Le programme est accessible à toutes les régions des vingt-huit Etats membres de l’UE, de la Norvège et de la Suisse. Les partenaires éligibles sont les autorités publiques (locales, régionales et nationales), les organismes de droit public et – élément nouveau – les organismes privé à but non lucratif (comme les pôles de compétitivité par exemple). Le taux de cofinancement sera de 85% pour les partenaires publics, 75% pour les privés et 50% pour les Norvégiens;
  • Les projets devront inclure trois partenaires minimum, issus d’au moins deux Etats membres de l’UE. Le chef de fil doit être un organisme public. Sur la taille des projets, il est recommandé un maximum de cinq à dix partenaires et une contribution financière européenne de 1 à 2 millions € par projet.

En savoir plus