Accueil > actu > Actualités de la Région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes > Archives > Un plan d’action au niveau européen pour la région Atlantique

Dernière mise à jour :  21/06/2013 à 12:52

Un plan d’action au niveau européen pour la région Atlantique [archive]

Le 13 mai dernier, la Commission européenne a proposé un Plan d’action pour la région Atlantique. Ce Plan d’action fait suite à la stratégie pour l'Atlantique - adoptée en 2011 et dont il fixe les priorités et domaines de coopération - et représente le résultat de consultations menées par le forum atlantique. La Région Aquitaine a participé à ces consultations, notamment dans le cadre de la Commission de l’Arc Atlantique de la CRPM, dont elle est membre (voir IE n° 131 notamment).

Ce plan doit contribuer à la stratégie de "croissance bleue" de l'Union européenne en favorisant la coopération entre les Etats et les régions bordant l'Atlantique. Quatre priorités sont jugées essentielles: l’esprit d’entreprise et l’innovation; la protection de l’environnement marin et côtier; l’accessibilité et la connectivité; la création d'un modèle de développement régional durable et favorisant l'intégration sociale. A titre d’exemple, le plan d’action souligne le besoin en qualification plus élevé dans certains secteurs de l’industrie maritime, ainsi que le nécessaire développement des énergies renouvelables en mer. La coopération entre les ports, entre les établissements d’enseignements supérieurs, les entreprises et le monde de la recherche est également encouragée.

Les actions proposées sont volontaires et aucune enveloppe financière spécifique ne sera dévolue à la mise en œuvre de ce Plan d’action. Cependant, la Commission européenne encourage les Etats membres à prendre en compte cette dimension "atlantique" et ses propositions dans les accords de partenariat qu’elle doit négocier avec eux dans le cadre de la programmation des fonds structurels 2014-2020. Selon la Commission européenne, les autorités nationales responsables de la négociation d’accords de partenariat et les autorités responsables de l'élaboration des programmes opérationnels ont donc un rôle important à jouer au cours des prochains mois dans le processus de mise en œuvre du plan d’action. Elle encourage également le recours aux futurs programmes européens tels LIFE+ (environnement), COSME (compétitivité des entreprises) ou Horizon 2020 (recherche).

Le Parlement européen et le Conseil doivent à présent approuver ce plan d’action.

Lors de l’Assemblée Générale de la Commission Arc atlantique de la CRPM, qui s’est tenue à Porto les 16 et 17 mai 2013, les Régions atlantiques ont transmis des propositions pour développer opérationnellement ce Plan d’Action. Un document conjoint avec d’autres réseaux atlantiques a été adopté à cette occasion, demandant à la Commission européenne de s’appuyer sur l’expérience et l’expertise de ces réseaux transnationaux atlantiques afin de faire de cette stratégie une réalité de terrain. La Commission Arc Atlantique refuse une “nationalisation” de la Stratégie Atlantique et demande que la Commission européenne reste le coordinateur des actions qui doivent apporter une vraie valeur ajoutée européenne.

Recherche dans l’océan Atlantique

Par ailleurs, un accord sur la recherche dans l’océan Atlantique a été signé le 24 mai entre l’Union européenne, les Etats-Unis et le Canada à Galway (Irlande). La coopération transatlantique devrait porter sur de nombreuses thématiques, telles que l’observation de l’océan, la gestion durable des ressources océaniques, le partage de données ou encore la mobilité des chercheurs. La commissaire en charge des affaires maritimes, Maria Damanaki, a déclaré à cette occasion que cet accord contribuerait à appuyer le Plan d’Action Atlantique.

En savoir plus