Accueil > Evènements > Joli mois de l'Europe 2016 > Préparer une séance de simulation du Parlement européen

Dernière mise à jour :  23/02/2016 à 16:26

Préparer une séance de simulation du Parlement européen

Entrez dans les coulisses de la préparation d'une simulation du Parlement européen avec quelques conseils des organisateurs, l'association Eurofeel des étudiants de Sciences Po Bordeaux et les Centres information Europe direct.

Découvrez la vidéo de la simulation du Parlement européen

La simulation, pourquoi ?

SPECQUE, Simulation du Parlement européen Canada-Québec-Europe

La simulation du Parlement européen est une opportunité pour se mettre dans la peau des députés européens.

Ce projet vise à faire comprendre les rouages des institutions et le processus législatif européen de manière participative et ludique. Les apprentis députés doivent analyser une proposition de la Commission européenne, la débattre et ensuite proposer des amendements selon leur groupe politique. L'intérêt de la simulation réside dans le fait que les jeunes défendent des opinions qui ne sont pas nécessairement les leurs, ce qui leur permet de mieux comprendre la logique de l’argumentation des différentes tendances politiques.

La simulation, comment ?

1) Le recrutement des participants
En fonction du public visé, le recrutement des participants peut s’effectuer dans les établissements scolaires (lycées ou collèges) auprès des professeurs, dans les universités et autres établissement supérieurs, dans les associations et structures accueillant des jeunes en service volontaire européen,...
Le recrutement doit se faire suffisamment en amont pour pouvoir organiser une réunion préparatoire 1 à 2 mois avant la simulation elle-même.

2) La préparation
Les participants étant souvent peu familiers avec le fonctionnement de l’Union européenne, il est impératif de prévoir une ou plusieurs réunions préparatoires. C’est l’occasion de former les participants aux institutions européennes, de leur présenter les groupes politiques siégeant au Parlement européen, ainsi que les enjeux clés du texte à débattre. La réunion peut également permettre aux participants de choisir leur rôle ; eurodéputé, chef de groupe politique, rapporteur, commissaire, et même représentant de groupe d’intérêt (lobbyiste). Il faut essayer de répartir au maximum les eurodéputés  en fonction du poids réel des groupes politiques au Parlement européen. Les chefs de groupe peuvent être chargés de rédiger une ligne de groupe pour orienter le travail de leurs eurodéputés.

3) Le jour J
Dans une logique pédagogique, il est intéressant de montrer le travail en commissions parlementaires _où les participants étudient différents aspects en petits groupes_ et en plénière. Le rapporteur, chargé de rédiger des amendements avant la simulation, est un acteur clé pour orienter et stimuler le débat. Les amendements proposés par les eurodéputés pendant la journée peuvent ensuite être présentés et débattus en séance plénière par tous les participants. Pour permettre aux députés des différents groupes politiques de négocier et trouver des compromis, il faut prévoir plusieurs pauses au cours de la journée. C’est aussi le moment pour les commissaires de s’assurer que les amendements proposés ne s’éloignent pas trop du texte initial, et pour les lobbyistes d’influencer les décisions. À la fin de la simulation, les eurodéputés votent les amendements en tenant généralement compte des indications données par leurs chefs de groupe, puis ils votent l’ensemble du texte amendé. La séance est levée !


Deux exemples de simulations en 2015

Votes lors de la simulation du Parlement européen du 19 mai 2015

- La simulation sur un jour : exemple du 19 mai 2015 à la Région Aquitaine
L’association étudiante EUROFEEL et le Conseil régional d’Aquitaine ont organisé une simulation pour 50 lycéens et étudiants aquitains dans le cadre de la 6ème édition du Joli mois de l’Europe.
Le texte portant sur la solidarité internationale dans le cadre du volontariat, les jeunes ont travaillé le matin au sein de deux commissions : « développement » et « culture et éducation ». L’après-midi, ils se sont tous retrouvés en séance plénière pour discuter de leurs travaux et passer au vote.

Voir la vidéo de la simulation du 19 mai.

En savoir plus sur Eurofeel

- La simulation sur une semaine : exemple de la Simulation du Parlement Canada-Québec-Europe (SPECQUE)
La Specque est la plus importante simulation francophone du Parlement européen avec près de 170 participants chaque année. Organisée en alternance entre le Canada et l’Europe, les eurodéputés travaillent sur quatre textes proposés par des commissaires européens simulés pendant une semaine intense en débats. Les participants peuvent également choisir d’être des journalistes ou des représentants de groupes d’intérêt.

En savoir plus sur la SPECQUE.


Ajouter un commentaire